Accueil Glossaire
Liste des lieux cités

Comment utiliser ce menu ?
Voir un ou des lacs.
Aller à un col
Passer un ou des cols
Visiter un cirque
Faire un circuit en boucle
Autres balades
Nouveautés
Liste des balades classées par proximité
Liens


baladpyrene@free.fr

© 2003 - 2018 Gérard Jouvin
Tous droits réservés

Port du Marcadau

altitude : maxi 2541 m carte : 1647 OT (Vignemale)
dénivelé 1082 m aller retour 6 h 40

 

Un des lacs de Pecico
Un des lacs de Pecico.

A Cauterets on prend la direction du pont d'Espagne. On laisse la voiture sur le nouveau parc de stationnement à péage du pont d'Espagne.

On monte au refuge du plateau du Clot soit par l'ancienne route soit par le GR10 après avoir traversé le Marcadau. Dans ce cas on a une belle vue sur la cascade derrière le pont d'Espagne. La première partie peut se faire sur l'une ou l'autre rive du Marcadau. La gauche offre la meilleure vue sur la montagne. Les photographes l'emprunteront le matin quand le soleil est favorable. Le retour pourra se faire sur l'autre rive plus proche du gave. A l'auberge, on prend vers l'ouest, un peu sur la droite. Il s'agit de contourner par la droite une colline boisée. On part sur l'herbe pour trouver rapidement une belle piste qui conduit au pont du Cayan [50 mn]. On le traverse pour suivre la piste en face. On peut aussi couper en prenant un sentier à droite peu après l'entrée dans la forêt. La pente devient un peu plus forte. Au pont d'Estalounque [1 h 15] le sentier passe sur la rive opposée. A la fontaine des espagnols, [1 h 30] un filet d'eau coule sur les pierres lisses. Dix minutes plus tard, on arrive au Pla de la Gole. On se dirige à droite vers le refuge Wallon avant de prendre à gauche sous celui ci. On traverse la passerelle cachée derrière une colline et quelques arbres. De l'autre coté, on tourne à droite. Encore deux passerelles avant de trouver une pancarte jaune qui indique à gauche le chemin du port. Arrivé dans un vallon, le Pla de Loubosso, on se dirige vers le fond (SO). Après une passerelle, le sentier commence à monter dans l'herbe. On suit quelques petites pierres levées et de vieilles traces de HRP (blanc rouge blanc). Plus loin le sentier est bien marqué au sol et les lacets sont numérotés en rouge. En réalité, ce sont plutôt des balises qui n'attendent pas toujours les virages pour s'incrémenter. Mais fin 2010, elles ont presque toutes disparu. Ici le règne minéral domine, la végétation a disparu. Après la balise 21, on revoit le refuge sur la droite [3 h]. Bientôt, on surplombe la plupart des sommets qui bordent la vallée du Marcadau. A la balise 55, on découvre face à soi (SSO) le port avec un grand cairn.
Au port [3 h 50], la croix frontière 313 est sur la gauche. Derrière, le Pla de la Gole et la vallée du Marcadau sont cachés. Le panorama s'est élevé pour montrer le lac Nère, une grande partie du sentier qui y conduit et, derrière, le pic Arrouy. Côté espagnol, on voit le lac supérieur Bachimaña reconnaissable à ses îles sans végétation. Si on suit les traces à droite, côté français, on monte sur le mamelon et on découvre en bas sur la droite le premier des lacs Pecico. Sur la frontière, à gauche la pointe de la Muga, à droite le pic Falisse puis la grande Fache.

Sur le pla de Loubosso.

Depuis le Pla de Loubosso, la Muga et, presque cachés, le pic Falise et la grande Fache.

le port du Marcadau.

le port du Marcadau.

Un des lacs de Pecico vu du port.

Un des lacs de Pecico vu du port.

Dent de Batans et lac supérieur de Bachimaña vus du port.

Dent de Batans et lac supérieur de Bachimaña vus du port du Marcadau.

Lac supérieur de Bachimaña vu du port.

Lac supérieur de Bachimaña vu du port du Marcadau.

Coté français.

Le coté français vu du port du Marcadau.
Au centre, le lac Nère minuscule vu d'ici..

Vallée du Marcadau.

Vallée du Marcadau vue depuis la balise 55.

Accueil / Home page