Accueil Glossaire
Liste des lieux cités

Comment utiliser ce menu ?
Voir un ou des lacs.
Aller à un col
Passer un ou des cols
Visiter un cirque
Faire un circuit en boucle
Autres balades
Cabane de Camplong
Pic du Cabaliros
Cabane de Cujalate
Refuge Ledormeur et la Pacca
Autre regard sur Troumouse
Vallon des Aguilous
Pic de Pibeste
Brèche de Roland
Forêt de Capet
Table d'orientation du Lys
Entre Soulor et Arbéost
Nouveautés
Liste des balades classées par proximité
Liens


baladpyrene@free.fr

© 2003 - 2018 Gérard Jouvin
Tous droits réservés

Pic de Pibeste

altitude : maxi 1349 m carte : 1647 ET (Lourdes)
dénivelé 774 m aller retour 3 h 45

A partir de la N21 on prend la D102 à Ost (près d'Argelès Gazost) jusqu'à Ouzous, et on laisse la voiture sur un parc de stationnement près de l'église.

 

Le sentier au-dessus du dernier lacet numéroté.
Le sentier au-dessus du dernier lacet numéroté.

Dans le village, le chemin est indiqué par des balises jaunes et quelques fléchages "Pibeste" en toutes lettres. Au-delà, les nombreuses balises conduiront jusqu'au pic. Après avoir traversé deux rivières, on prend un sentier qui rattrape la piste dans le lacet suivant. On atteint un portail [15 mn] équipé d'une chicane pour piétons. Sur la droite, on voit déjà le Viscos, le Cabaliros et le soum de la Pène. Dans un virage à droite, on laisse la piste pour un sentier en face. On marche à l'abri des buis et noisetiers, puis plus loin entre les fougères. On rejoint un point de vue aménagé [55 mn] d'où l'on voit les méandres du gave de Pau et les vallées. On suit maintenant un sentier de découverte qui présente des arbustes méditerranéens. Ils sont historiquement présent sur le massif du Pibeste qui jouit de conditions climatiques chaudes et sèches exceptionnelles pour la région. On retrouve le sentier qui monte à la cote 1189 m, en 14 lacets numérotés sur les rochers. Il ne faut pas donner trop d'importance à ce décompte. Il suffit de marcher à son rythme, d'autant que la pente est très raisonnable. On accordera plutôt son attention au panorama qui s'élargit avec l'altitude. Les jours de forte chaleur, on retrouve la fraîcheur du sous bois à partir du col des Portes [1 h 35]. On y suit le sentier qui monte à droite. A la sortie du petit bois, on voit ce qui reste de l'ancienne gare supérieure du téléphérique. Le sentier descend puis remonte un peu plus loin. On rejoint le chemin presque pavé qui menait les touristes vers la Péne de Souquète. On le suit vers la droite pour arriver en quelques minutes [2 h 10] à la gare du téléphérique. On y trouve un belvédère où le parapet indique le nom des sommets, du pic du Jer au Gabizos. Si le temps le permet, on voit d'ici par exemple l'Ardiden, le Vignemale et le Balaïtous. On emprunte l'escalier pour être en deux minutes au sommet du Pibeste.

Du Pibeste, on a une vue panoramique sur la plaine de Tarbes. A gauche, le pic de Taulemale et le lac de Lourdes en partie caché par la petite chaîne du Soum d'Ech. En face le Mail d'Arreau, le Béout, Lourdes puis Tarbes. D'ici on voit le décollage des avions à Ossun par le dessus ! En continuant vers la droite, on reconnaît entre autres le pic de Jer, le Montaigu, le pic du midi de Bigorre, le pic de Léviste, le Viscos et le Cabaliros.

Accueil / Home page