Accueil Glossaire
Liste des lieux cités

Comment utiliser ce menu ?
Voir un ou des lacs.
Aller à un col
Passer un ou des cols
Visiter un cirque
Cirque de Troumouse
Cirque de Gavarnie par Arribama
Cirque de Lis
Cirque de Barroude
Port neuf de Pinède
Faire un circuit en boucle
Autres balades
Nouveautés
Liste des balades classées par proximité
Liens


baladpyrene@free.fr

© 2003 - 2018 Gérard Jouvin
Tous droits réservés

<B>Brèche de Roland</B>

altitude : maxi 2807 m carte : 1748 OT (Gavarnie)
dénivelé 599 m aller retour 4 h
 
Le doigt et le glacier du Taillon.
Le doigt et le glacier du Taillon.

Cette balade est à faire en août ou septembre, plus tôt, il reste trop de neige et glace. Au refuge, si les conditions ne sont pas idéales (beau temps et absence de neige vers et à la brèche), il est préférable de changer le but de la promenade. Le sentier continue à l'est vers le cirque de Gavarnie. En marchant à peu près 2 heures aller retour on a une belle vue sur la cascade de Gavarnie et son glacier. C'est aussi le domaine des marmottes.

A l'entrée de Gavarnie on tourne à droite vers la station de sports d'hiver puis on continue vers le port de Boucharo. On laisse la voiture au parc de stationnement du col des tentes. La route du port est coupée par la chute de gros rochers.

 

Le refuge des Sarradets.
Le refuge des Sarradets.

En suivant la route bitumée on atteint le port de Boucharo (frontière espagnole) en 20 minutes. Le chemin de la brèche est sur la gauche, il traverse sans difficulté un chaos de roches sous le Taillon. Plus loin [1 h 10] le sentier passe dans une petite cascade un peu délicate à passer au retour à cause de la roche rendue glissante par l'eau. On passe sous le glacier du Taillon dominé par le doigt de la fausse brèche. Puis en quelques lacets plus pentus on atteint le col des Sarradets. Bientôt on voit la brèche au-dessus du refuge des Sarradets. Au refuge [1 h 30], il n'y a pas vraiment de sentier pour continuer. On suit à droite les traces des randonneurs précédents. On monte en forte pente dans un éboulis de graviers et de cailloux qui ne demandent qu'à descendre. La prudence est de rigueur. On franchit ou on contourne le premier glacier pour arriver sur un replat rocheux [1 h 45]. On traverse la partie basse du glacier de la brèche à peu près à plat avant de retrouver graviers et cailloux en forte pente. Après quelques roches à passer en s'aidant des mains, la vue est saisissante [2 h]. Quel contraste entre la verdure française et le paysage lunaire espagnol ! On se sent tout petit dans cette brèche si haute et devant un paysage aussi grandiose.

Au retour, on peut éviter la partie haute de la cascade sous le glacier du Taillon en la contournant par la droite. On traverse alors le ruisseau dans le bas de la cascade.

La brèche vue depuis le refuge.

La brèche vue depuis le refuge.

La brèche vue depuis le replat.

La brèche vue depuis le replat.

En Espagne, le sentier menant au Taillon.

En Espagne, le sentier menant au Taillon.

Vue depuis l'Espagne.

Vue depuis l'Espagne.

Coté français.

Coté français.

Le pic des Sarradets depuis la brèche.

Le pic des Sarradets depuis la brèche.

Sarradets et refuge depuis le replat.

Sarradets et refuge depuis le replat.

Autres photographies

Accueil / Home page